Où effectuer sa recherche ?


"L’une des maladies de notre époque est la multiplicité des livres.
Ils surchargent tellement le public que celui-ci est incapable
de digérer l’abondance de matières oiseuses quotidiennement
éclose et répandue dans le monde"

Barnaby Rich, 1613, cité par De Solla Price, 1972

"No one can keep up with the literature"
Floyd Bloom, Scripps Research Institute, 2011



L'idée selon laquelle l'information est tellement abondante qu'elle n'en est plus traitable est ancienne mais toujours d'actualité. Au-delà des traditionnelles ressources imprimées accessibles en bibliothèque, on a aujourd'hui affaire à une documentation électronique de plus en plus riche et importante. Comment s'y retrouver, sans devoir faire appel à des experts qui trient pour vous la littérature jugée digne d'intérêt ?


Les portails de bibliothèques
Les catalogues de bibliothèques
Les catalogues de livres numérisés
Les plateformes d'éditeurs
Les bases de données bibliographiques
Les moteurs de recherche spécialisés



Les portails de bibliothèques haut de page

Ils répertorient les différents types de ressources documentaires d'une bibliothèque : ressources locales (imprimées) ou ressources délocalisées (électroniques).


Mussi : portail de la bibliothèque du MNHN
Image
Jubil : portail de la bibliothèque de Paris 6
Image




Les catalogues de bibliothèques haut de page

Ils listent les ressources locales de la bibliothèque.

Catalogue commun des bibliothèques du MNHN (MUSCAT)
Image
Catalogue général de la BNF
Image
Catalogue commun des bibliothèques de Paris 6
Image

Il existe également un catalogue des catalogues de Bibliothèques de Recherche et de l'Enseignement Supérieur : le Sudoc.
Il permet de trouver la localisation d'un document lorsque votre bibliothèque ne le possède pas.
Image



Les bibliothèques numériques haut de page

Numérisation par la BNF de documents de plusieurs bibliothèques :
Image


Archives et manuscrits de l'enseignement supérieur français :
Image
Partenariat entre plus de 50 institutions et bibliothèques
7,909,950 volumesImage
Partenariat entre 12 bibliothèques d'histoire naturelle
Image
Organisation cherchant à créer une bibliothèque sur Internet :
Image

Documents anciens du fonds de la Bibliothèque interuniversitaire de médecine (sciences de la vie et de la santé, histoire des sciences) :
Image
Numérisation de bibliothèques, d'archives et de collections audio-visuelles de musées d'Europe :
Image
Partenariat entre Google, plus de 10 000 éditeurs et auteurs et 28 bibliothèques dans le monde
Image




Les plateformes d'éditeurs haut de page

"pour rechercher un article, je vais sur ScienceDirect"
"moi, je préfère passer par JSTOR"

Vous pourriez être l'auteur de ces phrases ? Malheureusement pour vous, ces deux moyens de recherche ne sont ni efficaces, ni pertinents pour retrouver des sources scientifiques originales. Ils consistent en effet à rechercher dans les bases de données de deux éditeurs : cela signifie que le champ de recherche est limité aux revues publiées par ces éditeurs. Il est donc conseillé de passer plutôt par des bases de données bibliographiques spécialisées lorsqu'on recherche des travaux de manière thématique.

Quelques exemples de célèbres plateformes d'éditeurs :

ingentaconnect (Publishing Technology)
> 13 500 journaux
Image
SpringerLink (Springer)
> 2 500 journaux
Image
ScienceDirect (Elsevier)
> 2 500 journaux
Image

Wiley Online Library (Wiley-Blackwell)
1 500 journaux
Image
HighWire (HighWire Press)
> 1 400 journaux
Image
JSTOR (organisation Ithaka)
1 000 journaux
Image

Cambridge Journals Online (Cambridge University Press)
250 journaux
Image
NRC Research Press
15 journaux
Image
Royal Society Publishing
8 journaux
Image




Les bases de données bibliographiques haut de page

Elles répertorient des références bibliographiques de revues possédant une caractéristique commune. Cette caractéristique peut être

  • un thème de recherche (exemple : le Zoological Record Online, base spécialisée en zoologie)
  • une nature de documents (exemple : le DOAJ, répertoire de journaux en Open Access)
  • une "valeur" de documents (exemple : le Web of Science, base spécialisée sur les journaux à facteur d'impact)

Une recherche dans ces bases nécessite de connaître :

  • ses modalités d'accès (libre ou sur abonnement)
  • la quantité de documents qu'elle contient (de quelques milliers à plusieurs millions)
  • son étendue chronologique (certaines bases commencent au 19ème siècle, d'autres en 1998)
  • sa fréquence de mise à jour (quotidienne, hebdomadaire, mensuelle, bimestrielle...)

Quelques exemples de bases de données bibliographiques accessibles à partir du MNHN :


Bases de données pluridisciplinaires


Image
Base de données de Thomson Reuters
> 6650 revues

Image
Catalogue du CNRS
> 50 000 000 références

Image
Répertoire de journaux en Open Access
> 430 000 documents


Bases de données en SHS



Image
> 900 000 références

Image
> 900 000 références

Image
> 140 000 documents

Image
400 revues
Image
284 revues
Image
> 270 revues


Bases de données en sciences aquatiques



Image
> 1 500 000 références

Image
> 430 000 références

Image
> 260 000 références


Bases de données en sciences de l'environnement


Image
> 3 500 000

Image
295 000 références



Bases de données de médecine



Image
> 17 600 000 références

Image
> 840 000 références

Image
> 13 000 références


Bases de données de biologie



Image
> 3 600 000 références


Image
> 12 000 000 références

Image
> 80 000 références
Image
> 7000 références






Les moteurs de recherche spécialisés haut de page

Ils parcourent le web (plateformes d'éditeurs, archives ouvertes, blogs, pages personnelles, ...) pour trouver des références bibliographiques.

Quelques exemples de moteurs :

Image

Image

Image

A noter que Google Scholar est un moteur de recherche d'articles scientifiques efficace pour les revues en Open Access.
Last modified: Wednesday, 4 February 2015, 12:59 PM