L’expédition Madibenthos 2016 du MNHN : contexte et objectifs

Source : Convention de partenariat pour la réalisation d’une campagne d’inventaire de la faune et de la flore côtière de la Martinique, document MNHN 2016
.
.

Le cadre de lancement de la mission Martinique

Les ministres en charge de l’Ecologie, du Développement Durable et de l’Outre-mer ont mis en place, par arrêté interministériel du 13 avril 2012, une mission d’étude pour la création d’un parc naturel marin en Martinique. Un programme d’acquisition de connaissances (ACQUIMART) a été élaboré de manière collégiale par un comité de pilotage composé de l’ensemble des partenaires intéressés à la gestion et à la protection du milieu marin. Ce comité est composé de la DEAL* Martinique, la DM* de la Martinique, le CR de la Martinique (puis la CM* de Martinique), l’ODE* et l’AAMP*, il a sélectionné plusieurs projets comme étant d’intérêt prioritaire pour la bonne gestion du milieu marin. Parmi ces projets figurait la nécessité d’approfondir certains domaines de connaissance sur le milieu marin, qui font aujourd’hui défaut (courantologie1, inventaire de la biodiversité, fonctionnalité des écosystèmes2, impact des activités humaines…).

En effet, la Martinique est identifiée comme un des hotspots3 mondiaux de la biodiversité marine. Pour autant, si de nombreuses études ont contribué à la connaissance du patrimoine naturel sous-marin martiniquais (travaux cartographiques, inventaires de faune et flore sous-marines), ces inventaires ne couvrent que la partie bien connue localement de la biodiversité marine  (principalement les coraux, poissons côtiers et récifaux, poissons pélagiques4, macro mollusques, partiellement les éponges et les hydraires5). Les autres groupes taxonomiques6, dont certains dominent en biomasse les communautés benthiques7, restent peu ou mal connus (algues, éponges, crustacés, échinodermes8, gorgones9...).

Le MNHN, du fait de ses missions statutaires, dispose d’une capacité d’expertise en taxonomie, notamment grâce à la mobilisation d’un réseau d’experts internationaux, et d’une large expérience dans l’organisation de grandes expéditions naturalistes en mer. Il a notamment conduit et réalisé des campagnes d’inventaires avec succès dans la région Caraïbe en Guyane (2014 / 2015) et en Guadeloupe (campagnes côtière et hauturière Karubenthos, 2012, 2015).

.

Les Objectifs de la mission

L’objectif de cette mission est l’amélioration de la gestion et de la préservation des espèces et des habitats marins. Pour cela, deux axes seront développés.

  •  Un travail d’inventaire de la biodiversité marine locale via :

          - l’identification des espèces marines présentes en Martinique ;

          - la localisation des secteurs à forte diversité ;

          - l’identification et la localisation des espèces rares, endémiques10 ou à rôle fonctionnel particulier en vue d’identifier les zones à enjeux forts de conservation ;

          - l’étude des écosystèmes et la description des communautés vivantes en vue d’améliorer le référentiel des habitats marins des Antilles ;

          - la rédaction de propositions de mise à jour des listes d’espèces protégées en Martinique, et de mesures de gestion ou de protection des espèces et des habitats marins martiniquais (AMP, ZNIEFF etc..).

L’inventaire permettra de constituer des collections de référence de "nouvelle génération", incluant des collections de tissus et d’ADN, banques de photos des animaux vivants et vouchers11 de tissus séquencés12.

  •  Un travail de sensibilisation à la préservation de la biodiversité auprès du public martiniquais, peu tourné vers la mer et dont peu sensibilisé à sa préservation, via :

          - la production de contenus nécessaires à la vulgarisation scientifique en Martinique ;

          - la sensibilisation des martiniquais à la richesse et à la fragilité de leur patrimoine naturel par une large couverture médiatique de l’expédition et la mise en œuvre de nombreuses actions de communication vers les différents publics notamment les scolaires ;

          - la création de lien entre les chercheurs et la société civile martiniquaise ;

          - la formation d’étudiants et le transfert de connaissances vers les naturalistes locaux.

.

Pour en savoir plus

Présentation de l’expédition Madibenthos sur le site du MNHN : https://www.mnhn.fr/fr/recherche-expertise/lieux/madibenthos

Pour télécharger l'article en pdf : L'expédition Madibenthos et ses enjeux

* voir document La place des différents acteurs dans l’expédition Madibenthos

.

Vocabulaire

1   courantologie : étude des courants marins dans l’océan (mouvements de l’eau)

2   écosystème : ensemble constitué par un milieu et les êtres vivants qui l’habitent

3   hotspot : région contenant une biodiversité importante et abritant des écosystèmes très menacés par les activités humaines non durables

4   pélagique : se dit des organismes qui vivent en pleine mer

5   hydraires : petits organismes aquatiques possédant des tentacules et appartenant à la même famille que les méduses et les coraux

6   groupe taxonomique : groupe de la classification du vivant

7   benthique : se dit des organismes qui vivent au fond de l’eau

8   échinoderme : groupe de la classification du vivant comprenant notamment les oursins et les étoiles de mer

9   gorgone : organismes appartenant au groupe des coraux

10   endémique : se dit d’une espèce qui n’est présente que dans une seule région du monde

11   voucher : spécimen de référence

12   tissu séquencé : morceau d’un être vivant à partir duquel on a extrait de l’ADN que l’on a décodé

 

 

Last modified: Tuesday, 22 January 2019, 4:53 PM