Le volet hauturier sur les côtes de Guyane

   

Voici un résumé des différents articles présents sur le journal de bord de l'expédition. Vous pouvez accéder à l'article en entier en cliquant sur l'image ou sur le titre, et commenter en bas de page.

Vous pouvez également retrouver le blog dans son intégralité en cliquant ici.

        

Le premier billet de JC

A l'aéroport d’Orly ouest, on arrive tôt, 8 heures du matin! Tôt quand on est comme moi un prof en « vacances » ! Normal pour ces chercheurs qui sont aussi de vrais aventuriers auxquels 40 heures de voyage pour rejoindre un hot spot de biodiversité ne font pas peur.

Aéroport de Cayenne © JC Vasseur - MNHN-PNI / expédition Guyane

Cyndie

Les présentations

Faisons connaissance avec mes compagnons de voyage. Cyndie, cette jeune femme souriante de 27 ans est gestionnaire de collection (invertébrés marins) au MNHN mais aussi une technicienne confirmée, capable d’effectuer avec rigueur, en conditions de terrain, souvent difficiles les gestes indispensables à la conservation et l’enrichissement des collectes, futurs apports aux collections.

Cyndie Dupoux au premier soir © Cyndie Dupoux - MNHN-PNI / expédition Guyane

gustav

De l'alcool, de l'alcool, encore de l'alcool

L'alcool, produit de consommation humain est un liquide précieux et incontournable sur toute expédition scientifique: en effet tout stockage correct des spécimens nécessite une immersion dans un alcool assez pur à au moins 70 %

Gustav immerge un spécimen dans un tube rempli d’alcool © JC Vasseur - MNHN-PNI / expédition Guyane  

reverie

Une tranche de vie

Sur le chalutier chacun prend ses marques : en effet, si chacun se connaît pour les chercheurs français, les  deux autres Carla et Gustav sont nouveaux sur les expéditions de la Planète Revisitée et ces chercheurs n’ont pas nécessairement l’habitude de travailler ensemble. En revanche, ils ont tous une grande habitude de la vie et du travail sur le terrain, ce qui n’est pas mon cas. Tout le monde prend rapidement ses marques  et je dois m’adapter de la manière la plus fluide possible !

Rêveries à l'arrière du chalutier © JC Vasseur - MNHN-PNI / expédition Guyane     

huitres

Une journée ordinaire

Début d’après- midi, le chalut est d’une richesse en biodiversité incroyable, a 200 m de profondeur. Philippe me dit qu’en fait les huitres trouvées agglomérées forment un récif sur le terrain meuble et abritent ainsi une très grande richesse faunistique, en particulier en crustacés et en poissons.

Des tas d’huîtres © JC Vasseur - MNHN-PNI / expédition Guyane   

 

 

 

Last modified: Monday, 10 December 2018, 4:53 PM