Les conceptions des élèves sur l’évolution du vivant

.

.

Auteure: Corinne Fortin (Enseignante SVT)

.

.

Les conceptions ne sont pas des transcriptions de la pensée des élèves mais des catégories construites par le chercheur pour comprendre comment les élèves se représentent un phénomène.

Flash player required

Pourquoi étudier les conceptions de nos élèves sur l'évolution ?
par Dr Corinne Fortin

.

Les conceptions des élèves sont importantes pour comprendre ce qui pose problème en matière d’évolution. Constructions composites, constituées à la fois des bribes du discours savant, d’influences médiatiques, culturelles, et de croyances, les conceptions sont autant une levier qu’un obstacle quand il s’agit d’expliquer rationnellement l’histoire du vivant. Cinq conceptions majeures peuvent être distinguées :

La conception « pseudo-évolutionniste »

La conception « transmutationniste »

La conception « non-évolutionniste »

La conception « créationniste »

La conception « concordiste »

.

La conception « pseudo-évolutionniste »

Elle admet une origine commune pour tous les êtres vivants, et une extinction des espèces.
Le mécanisme biologique de transformation des espèces, généralement, invoqué par les élèves, est la mutation.
.

pseudo evolutionnisme

Flash player required

Dr Corinne Fortin, didacticienne, UMR STEF-ENS Cachan-INRP

.

La conception « transmutationniste »

Elle admet aussi une origine commune à tous les êtres vivants, mais sans extinction possible. Autrement dit, aucune espèce ne peut disparaître. Pour ces élèves, les dinosaures se sont transformés en reptiles actuels, les mammouths en éléphants, les Australopithèques en Homme moderne, etc. Pour expliquer les causes de la transformation, les élèves proposent soit la mutation, soit la pression du milieu, soit la métamorphose sur le modèle de la transformation du têtard (forme poisson) en grenouille (tétrapode).
.

transmutationniste

Flash player required

Dr Corinne Fortin, didacticienne, UMR STEF-ENS Cachan-INRP
transmutationniste exemple

.

La conception « non-évolutionniste »

Elle se caractérise par l’absence de parenté entre les espèces. Il n’existe donc pas une origine commune. Pour les élèves « non-évolutionnistes », des transformations intra-spécifiques par mutation sont possibles, mais pas la spéciation ou formation de nouvelles espèces à partir d’une espèce-souche.

non-evolutionniste

Flash player required

Dr Corinne Fortin, didacticienne, UMR STEF-ENS Cachan-INRP

.

La conception « créationniste »

Il s'agit d'une conception religieuse qui reprend dans sa littéralité les Ecritures. Aussi, la Genèse est-elle comprise comme un texte historique. Toutes les espèces ayant été créées séparément, elles n’ont aucun lien de parenté. Adam et Eve sont identifiés comme des êtres historiques,couple biologique, fondateur de l’humanité.

creationniste

Flash player required

Dr Corinne Fortin, didacticienne, UMR STEF-ENS Cachan-INRP

.
Exemples de citations d’élèves :
« Je suis Témoin de Jehova, et il est dit dans la Bible que Dieu a créé Adam et Eve, il n’y a pas eu d’évolution » (élève de 3ème)
« A mon avis, et selon les Ecritures, il est tout à fait possible que l’homme ait côtoyé les dinosaures, jusqu’à ce que ceux-ci soient détruits par un grand cataclysme d’eau appelé le Déluge et jamais survenu auparavant » (élève de 1ère ES)

.

La conception « concordiste »

Elle accepte l’idée d’une origine commune et d’une transformation des espèces, mais elle inscrit le processus évolutif dans le cadre d’une finalité divine qui nous dépasse et que nous ignorons.

Flash player required

Dr Corinne Fortin, didacticienne, UMR STEF-ENS Cachan-INRP

.
Exemples de citations d’élèves :
« Ceux qui connaissent bien le Coran savent que l’idée d’évolution est déjà dans le Coran » (élève de Terminale S)
« Dieu a créé la vie, et il a aussi créé les modifications pour transformer la nature » (élève de 1ère ES)


Last modified: Saturday, 21 April 2018, 10:51 PM