Histoire de la pensée évolutionniste 

et Textes historiques associés

.

.

Auteure: Frédérique Théry (monitrice, MNHN)

.

.

L’échelle des temps suivante a été découpée en plusieurs époques marquantes de l’histoire de la pensée évolutionniste.

Animation Flash écrite par Frédérique Théry et réalisée techniquement par Alessandro Sordoni (moniteur MNHN). (fonctionne avec Internet Explorer et Firefox)

.
En cliquant sur chaque période, elles se développent et permettent de découvrir les origines de l’idée d’évolution, la construction de la théorie darwinienne jusqu’aux recherches scientifiques actuelles.

Pour revenir à la frise du temps initiale, il suffit de cliquer dans la zone sombre présentée au-dessus des dates qui apparaissent en bas de l’animation.
.

Pour en savoir plus :

  • "Histoire d'une pensée en évolution" par Frédérique Théry (article extrait de "L'évolution en marche" n°1 de la série Biodiversité du journal DocSciences, édité par le CRDP de Versailles)

téléchargez ici l'article en pdf

.

Étude de textes historiques associés à la notion d'évolution : 

.

Carl Von Linné (1707-1778)

L’équilibre de la nature, 1749. Extraits du chapitre « Economie de la Nature » (p. 58 et p. 106)

Linne p58 Linne p106

© Bibliothèque centrale - MNHN

AnalyseLinné est un naturaliste fixiste, pour qui l’ordre du monde est le résultat d’un dessein divin. L’économie de la nature est l’ordre de la création divine où tout se tient admirablement et concourt à manifester la sagesse et la bonté de Dieu. 

.

Pierre-Louis Moreau de Maupertuis (1698-1759)

Essai de cosmologie, 1750

.

« Mais ne pourroit-on pas dire que dans la combinaifon de la Nature, comme il n’y avoit que celles où fe trouvoient certains rapports de convenance, qui pussfent fubfister, il n’eft pas merveilleux que cette convenance fe trouve dans toutes les efpèces qui actuellement exiftent ?
Le hafard, diroit-on, avoit produit une multitude innombrable d’individus ; un petit nombre fe trouvoit conftruit de maniere que les parties de l’animal pouvoient fatisfaire à fes befoins ; dans un autre infiniment plus grand, il n’y avoit ni convenance, ni ordre : tous ces derniers ont péri, des animaux fans bouche ne pouvoient pas vivre, d’autres qui manquoient d’organes pour la génération ne pouvoient pas fe perpétuer : les feuls qui foient reftés dont ceux où fe trouvoient l’ordre & la convenance ; & ces efpèces, que nous voyons aujourd’hui, ne font que la plus petite partie de ce qu’un deftin aveugle avoit produit. »

Maupertuis entete

© Bibliothèque centrale - MNHN

Maupertuis p11 Maupertuis p12

© Bibliothèque centrale - MNHN

.

AnalyseChez Maupertuis, le hasard est à l’origine de formes nouvelles : seules les formes ordonnées et pouvant satisfaire aux besoins de l’organisme se maintiennent. L’ordre observé dans le vivant est issu du désordre engendré par le hasard. 

.

Jean-Baptiste Lamarck (1774-1829)

Philosophie zoologique, 1809.

.

Lamarck entete

Lamarck piv Lamarck pv

Lamarck pvj Lamarck pvij

© Bibliothèque centrale - MNHN

.

Analyse Dans cet extrait de la Philosophie zoologique, Lamarck présente les deux grands principes qui selon lui guident la transformation des espèces au cours du temps. D’une part, les organismes s'adaptent au cours de leur vie à leur milieu par un usage plus ou moins prononcé des organes : un organe qui, du fait des besoins de l'organisme, est très utilisé, a tendance à se renforcer ; inversement, un organe pas ou peu utilisé tend à s'atrophier. D’autre part, une dynamique interne en rapport avec les fluides de l’organisme tend à augmenter la complexité de l’organisation des êtres vivants, selon une « échelle » de complexité.

.

Georges Cuvier (1769-1832)

Discours sur les révolutions de la surface du globe, 1825 (p. 58-59)

Cuvier entete

Cuvier p58-59

© Bibliothèque centrale - MNHN

.

Analyse : Cuvier montre, par l’étude des fossiles, que des espèces vivant dans le passé se sont éteintes, et que des faunes différentes se succèdent dans les strates géologiques et donc au cours des temps géologiques. Cuvier a également l’intuition géologique que les processus de fossilisation ne peuvent se dérouler que dans des milieux aqueux. 
.

Geoffroy Saint-Hilaire (1772-1844)

Principes de philosophie zoologique, 1830.

StHilaire entete

StHilaire p96 St Hilaire p97

© Bibliothèque centrale - MNHN

.

AnalyseGeoffroy Saint-Hilaire défend la théorie selon laquelle les membres antérieurs de différents mammifères présentent une unité d’organisation, mais des fonctions différentes. Ce zoologiste est le premier à avoir eu l’intuition de la notion d’homologie structurale : deux structures appartenant à deux organismes différents sont homologues si elles entretiennent avec les structures voisines les mêmes connexions, indépendamment de leurs formes et de leurs fonctions.

.

Charles Darwin (1809-1882)

The Origin of species, 1859

.

Extract of the beginning of the summary of the chapter 4 : ‘Natural Selection’

« If during the long course of ages and under varying conditions of life, organic beings vary at all in the several parts of their organisation, and I think this cannot be disputed; if there be, owing to the high geometrical powers of increase of each species, at some age, season, or year, a severe struggle for life, and this certainly cannot be disputed; then, considering the infinite complexity of the relations of all organic beings to each other and to their conditions of existence, causing an infinite diversity in structure, constitution, and habits, to be advantageous to them, I think it would be a most extraordinary fact if no variation ever had occurred useful to each being's own welfare, in the same way as so many variations have occurred useful to man. But if variations useful to any organic being do occur, assuredly individuals thus characterised will have the best chance of being preserved in the struggle for life; and from the strong principle of inheritance they will tend to produce offspring similarly characterised. This principle of preservation, I have called, for the sake of brevity, Natural Selection. Natural selection, on the principle of qualities being inherited at corresponding ages, can modify the egg, seed, or young, as easily as the adult. Amongst many animals, sexual selection will give its aid to ordinary selection, by assuring to the most vigorous and best adapted males the greatest number of offspring. Sexual selection will also give characters useful to the males alone, in their struggles with other males. »
.

Traduction française de L'Origine des espèces (éditions Honoré Champion, p.178, p.179)

Extrait du début du résumé du chapitre 4 : 'La sélection naturelle' :

«Si, dans des conditions de vie changeantes, les êtres organiques présentent des différences individuelles dans presque chaque partie de leur structure, ce qui ne saurait être mis en doute ; s'il y a, du fait de la raison géométrique de leur accroissement, une rigoureuse lutte pour la vie à un certain âge, en une certaine saison ou une certaine année, ce qui certainement ne saurait être mis en doute ; alors si l'on considère l'infinie complexité des relations qu'entretiennent tous les être organiques les uns avec les autres et avec leurs conditions de vie, dont la conséquence est qu'une infinie diversité de structures, de constitutions et d'habitudes leur est avantageuse, ce serait un fait des plus extraordinaires si aucune variation ne s'était jamais produite qui fût utile à la prospérité de chacun des êtres, de la même manière que se sont produites de nombreuses variations utiles à l'homme. Mais si des variations utiles à un être organique quelconque se produisent bien, assurément les individus ainsi caractérisés auront les meilleures chances d'être préservés dans la lutte pour la vie ; et, d'après le puissant principe de l'hérédité, ils tendront à produire des descendants semblablement caractérisés. Ce principe de la préservation ou de la survie des plus aptes, je l'ai nommé Sélection Naturelle. Il conduit à l'amélioration de chaque créature dans ses rapports avec les conditions organiques et inorganiques de sa vie ; et par conséquent, dans la plupart des cas, il conduit à ce qu'il faut regarder comme un avancement de l'organisation. Néanmoins, des formes simples et peu élevées persévéreront longtemps si elles sont bien adaptées aux conditions simples de leur vie. La sélection naturelle, d'après le principe suivant lequel les qualités sont héritées à des âges correspondants, peut modifier l'oeuf, la graine ou le juvénile aussi aisément que l'adulte. Chez de nombreux animaux, la sélection sexuelle aura apporté son aide à la sélection ordinaire, en assurant aux mâles les plus vigoureux et les mieux adaptés la descendance la plus nombreuse. La sélection sexuelle donne également des caractères utiles aux seuls mâles, dans leurs luttes ou leur rivalité avec d'autres mâles.»
.

Analyse Dans cet extrait de L’origine des espèces, Darwin résume les fondements de ce qu’il a dénommé la sélection naturelle : 

  1. il existe une « lutte pour l’existence », c’est-à-dire que tous les individus ne survivent pas, donc ne laissent pas de descendants 
  2. les individus présentant le meilleur succès reproductif sont ceux qui possèdent des variations avantageuses. L’analogie entre sélection naturelle et sélection artificielle (effectuée par l’Homme) est évoquée. D’autre part, Darwin évoque ici l’existence d’une sélection sexuelle, basée sur une compétition intraspécifique pour l’accès à un partenaire sexuel.
Last modified: Monday, 1 July 2019, 12:33 PM