Pourquoi 2010,

année internationale de la biodiversité ?



Conférence filmée de Gilles Bœuf,
Président du MNHN, Professeur à l’Université Pierre et Marie Curie





Introduction :
Pourquoi a-t-on décrété "2010, année internationale dédiée à la biodiversité" ?

Flash player required



Définition de la biodiversité

Le concept de biodiversité est interprété différemment selon les groupes sociaux qui en parlent. Gilles Boeuf nous en propose ici une définition complète de biologiste.

Flash player required


I. Histoire de la vie
Gilles Boeuf retrace ici les grandes étapes de l'histoire de la biodiversité au cours des ères géologiques et nous explique que "la vie n'est pas un long fleuve tranquille" mais qu'elle évolue au contraire de manière chaotique, à des rythmes différents selon les groupes. Bien que les espèces macroscopiques soient le plus largement étudiées et remportent l'intérêt général, les insectes remportent aujourd'hui le palmarès du nombre d'espèces sur Terre avec une taille moyenne de 1 mm. Et c'est sans parler de la multitude de micro-organismes qui peuplent nos écosystèmes...

Flash player required



II. État actuel de la biodiversité actuelle
Actuellement, 90% de la biodiversité se répartit sur 10% des terres émergées. Comment estime-t-on cette biodiversité de nos jours? Quel est le rôle de la taxonomie?
Gilles Boeuf présente ensuite les impacts dévastateurs de l'homme sur la biodiversité (désastres écologiques de Rapa Nui, des îles de Mangaia et de Tikopia, de l'île Tilos) en précisant le rythme des extinctions d'espèces observée sur Terre à travers plusieurs exemples...


Flash player required


III. Pourquoi sauver la biodiversité ?
De nombreuses conférences ont été convoquées ces 20 dernières années afin de tenter de ralentir voire stopper l’érosion de la biodiversité. Mais pourquoi l'homme a-t-il tout intérêt à protéger la diversité biologique ?


Flash player required




IV. Mesures à mettre en place

A l'heure où 20 % des humains consomment et contrôlent 80 % des ressources, il parait primordial de réconcilier économie et écologie.
Alors, faut-il privilégier un développement local, global ou plutôt "glocal"?


Flash player required





Modifié le: mercredi 4 février 2015, 12:59