Le Dobble© pédagogique : travailler sur la biodiversité en jouant !

  

Niveaux : Maternelle, Primaire et Secondaire

  

Elise Trinquet

Correspondant pédagogique pour les grandes expéditions naturalistes, MNHN

 

  

Le Dobble©est un jeu créé par Asmodee en 2009 et qui existe en plusieurs versions. 

Pourquoi ne pas créer votre propre version pour vos classes ?!

  

Le principe : un jeu de cartes qui présentent un certain nombre de symboles. Chaque carte est unique et ne possède qu’un seul symbole en commun avec une autre carte. 

Plusieurs règles sont possibles, mais reposent toutes sur le fait de trouver le plus rapidement possible LE symbole en commun avec la carte détenue. 

  

Les règles du jeu complètes sont téléchargeables sur ce lien (3ème page).

  

Utiliser le Dobble©pour travailler la biodiversité et la classification* du vivant à tous les niveaux scolaires

          Les objectifs pédagogiques

*Classification : La classification du vivant est le fait de regrouper des organismes par ressemblances : les organismes qui présentent un même caractère/attribut appartiennent au même groupe. Cette classification permet de traduire un certain degré de liens de parenté entre les êtres vivants. 

Exemples de quelques caractères propres à certains grands groupes : 

  • Les attributs d’appartenance au groupe des mollusques : présence d’un corps mou.
  • Les attributs d’appartenance au groupe des insectes : présence d’un squelette externe (exosquelette) et présence de 3 paires de pattes articulées.
  • Les attributs d’appartenance au groupe des mammifères : présence de poils et de glandes mammaires. 

  

          La fabrication du jeu

Un jeu Dobble© Biodiversité-Koumac 2018 a été fait avec des photos de l’expédition Koumac 2018. Vous pouvez télécharger les cartes ainsi que les documents annexes «informations sur les groupes figurant dans le jeu» sur ce lien (1ère et 2ème pages).

A chaque étape de la conception, vous aurez des exemples avec ce jeu.

 

                    Fabrication des cartes du Dobble© Biodiversité

  

Les photos des spécimens que l’on veut mettre sur les cartes :

Pour que la distinction entre les organismes soit plus simple, il faut utiliser des organismes isolés sur fonds blanc ou noir (en fonction du fond que vous voulez mettre à vos cartes). Il faut donc les découper avec un logiciel photo ou prendre des photos déjà prédécoupées comme ci-contre.

Le nombre de spécimens par carte :

Il faut un minimum de spécimens différents pour générer les cartes.

En fonction du niveau/âge des élèves on peut gérer la complexité du jeu avec le nombre de spécimen par carte. 

            Ici le choix a été fait de mettre 6 organismes par carte

 

Générer les cartes :

La difficulté dans la création de ces cartes, c’est qu’elles sont uniques : un seul symbole commun entre deux cartes. Pour que cela soit plus simple, il existe des générateurs de cartes. 

Un qui fonctionne très bien est celui-ci : symbole.commun

     Vous pouvez utiliser des images préexistantes dans le logiciel ou télécharger vos propres images. 

     (Noter : Le logiciel permet de faire des cartes pour n’importe quel usage pédagogique : calcul, apprentissage de vocabulaire dans une langue étrangère…)

 

Cependant, par expérience, les photos sur les cartes générées en pdf sont de mauvaises qualité…

Vous pouvez utiliser les cartes générées par le logiciel comme modèles pour refaire les cartes vous-même avec Powerpoint ou un logiciel équivalent. Cela vous permet de mettre les photos en bonne qualité et en plus de faire varier les tailles des images comme dans le vrai jeu Dobble©

 

Exemple de 2 cartes du jeu Dobble© Biodiversité Koumac 2018

 

 

                    Le choix des spécimens et les objectifs pédagogiques

 

Un choix des spécimens qui dépend de vos objectifs notionnels :

Tout est possible dans la mesure où vous créez votre jeu !! 

 

Voici des exemples de thèmes, non exhaustifs, de jeu qui peuvent être envisagés : 

Thème du jeu

Niveaux scolaires

Objectifs

Exemples

Travailler sur la notion de

Vivant/Non vivant

Cycle 1,2 et 3

Distinguer ce qui est vivant et non vivant dans un environnement donné ou juste entre différents éléments

Les éléments vivants et non vivants dans la cour de l’école ou du collège ;

 

Travailler sur la notion de

Elément naturel / Elément non naturel

Cycle 1,2 et 3

Distinguer ce qui est naturel et ce qui n’est pas naturel (produit par l’Homme) dans un environnement donné ou juste entre différents éléments

Les éléments naturels ou non naturels de la cour de l’école ou du collège ;

 

Travailler sur un environnement

Tous niveaux

Montrer la diversité des formes de vie que l’on peut trouver dans un même milieu

Forêt tropicale, forêt tempérée, milieu marin côtier, mangrove, fumerolles des fonds océaniques, savane, ville, cour d’école… tout est envisageable ! 

 

Présenter les spécimens de végétaux, d’animaux, de champignons, de bactéries qui peuvent vivre dans l’environnement choisi (Les exemples dépendent aussi du niveau de difficulté que vous souhaitez obtenir)

 

Le thème de notre jeu était les organismes du lagon étudiés ou vus lors de l’expédition à Koumac 2018 (environnement et groupes ciblés)

Travailler sur un groupe d’organismes

Tous niveaux

Insister sur les points communs et sur les différences :

« ils ont tous… mais les organismes de ce groupe ont… qui les différencient»

Les vertébrés, les insectes ou les escargots terrestres

Possibilité d’intégrer des photos d’organismes de la même espèce mais avec des variations morphologiques qui peuvent être génétiques ou liées à l’environnement.

  

Les règles du jeu modifiées :

Les règles du jeu (voir règles - 3ème page) vont être sensiblement les mêmes, mais des consignes supplémentaires vont être ajoutées pour s’adapter aux notions travaillées.  

Lorsqu’il faudra citer l’organisme en commun, on pourra ajouter la consigne de donner son groupe (un de ceux auxquels il appartient) et l’attribut qui lui permet d’être identifié dans ce groupe.

Les consignes ou exigences peuvent-être modifiées en fonction du niveau des élèves.

 

Exemple : l’espèce commune aux deux cartes ci-contre est Cerithium sp (ou le coquillage blanc si l’on veut simplifier). Il appartient au groupe des mollusques gastéropodes car il a une coquille spiralée.

.............................................................................................................................................

Un tel jeu nécessite donc un travail préalable avec les élèves pour définir les mots et voir les caractéristiques des groupes qui seront utilisés. 

Ce jeu peut servir à acquérir des connaissances ou au contraire à remobiliser des connaissances acquises.

 

          Les prérequis notionnels pour jouer avec les élèves

  

                    Avant le jeu

 

Il faut définir ce qu’est un groupe et la notion d’attributs communs si cela n’a pas été fait en amont.

Voici un bon exemple (surtout pour les plus jeunes : maternelles et primaires) pour définir un groupe et des différences en son sein :

Questions à poser en projetant l'image :

1.    « Qu’observez-vous sur ces images ? Quel animal ? » Ils reconnaitront tous des escargots.

2.    « Comment avez-vous su que c’était des escargots ? Qu’est-ce qui vous permet de le dire ? » Ils parleront facilement de la coquille présente chez tous et des tentacules au niveau de la tête. Ce sont ces attributs/caractères communs qui font qu’ils appartiennent tous au groupe des escargots.

(Il est possible de leur apporter le vocabulaire suivant : ils ont aussi un corps mou ce qui fait d’eux des mollusques et ils rampent sur un pied charnu ce qui indique que ce sont des gastéropodes.)

3.    « Mais pourtant ils sont différents… Qu’est ce qui permet de les différencier ? » Ils parleront de la coquille (forme, couleur), la couleur du corps… Ce sont des caractères qui permettent de distinguer différentes espèces au sein du groupe des escargots.

Quelques exemples d'escargots trouvés lors de la mission terrestre en Nouvelle-Calédonie

 

Vous pouvez présenter la classification en groupes emboités des groupes choisis pour le jeu. Chaque groupe peut être illustré individuellement avec un ou deux spécimens du jeu. 

Exemple pour celui de Koumac 2018 :

Tableau à projeter et analyser avec les élèves avant le jeu et qui peut servir de fiche d’aide pendant le jeu 


 

                    Pendant le jeu

Pour que les élèves soient dans l’apprentissage, vous pouvez leur donner des petites fiches d’aide qui résument les organismes présents dans le jeu avec leurs caractéristiques (sous forme de petites cartes ou sous forme de projection au tableau).

 

Voici la liste des espèces du jeu Dobble© Biodiversité-Koumac 2018. 

Les couleurs de chaque espèce indiquent le groupe auquel elles appartiennent sur la classification en groupes emboités présentée précédemment.

 

 

Ressources disponibles

Informations sur les êtres vivants présentés et règles du jeu

Cartes pour jouer au Dobble© Biodiversité-Koumac 2018

Photos des spécimens

 

 

 

Last modified: Tuesday, 19 March 2019, 5:40 PM