Environnement et EDD

Ecosystèmes et équilibres - Un exemple de dissémination de graines au Mozambique

Niveau École primaire / Collège

Approche SVT

   

Bousier sur excrément d'éléphant [ © J.Y Rasplus / MNHN]

               

Objectifs

Aborder la notion d'écosystème et d'équilibre biologique, à partir d'un exemple particulier, celui de la dissémination des graines par les bousiers dans les forêts du Mozambique (province du Cabo Delgado). Les graines peuvent être transportées successivement par de grands mammifères tels que les éléphants, puis par de petits coléoptères, les bousiers, et pourront germer en permettant une dispersion des espèces végétales dans l'espace. Les bousiers, par ailleurs, jouent un rôle important dans l'enrichissement des sols. Par cet exemple, on pourra illustrer les parties des programmes qui portent sur le peuplement des milieux, l'origine de la matière des êtres vivants, la diversité des organismes vivants, ou encore la responsabilité humaine en matière de santé et d'environnement.

 

Contexte

Le Mozambique, à l'est de l'Afrique, s'étend entre le 10ème et le 25ème degré de latitude sud et possède une très longue frange côtière où le relief est peu élevé. Il est partagé en plusieurs province, la province explorée par l'équipe de l'expédition est située au nord, c'est la province de Cabo Delgado. Les forêts côtières s'y développent, elles font partie d'un écosystème plus vaste connu sous le nom de "forêts côtières de l'Afrique de l'Est". Le type de forêt le plus étendu, qui occupe près des deux tiers du pays, est celle qu'on appelle le Miombo, que l'on trouve sur de vastes étendues du Centre et du Nord. L'écosystème des forêts côtières au Mozambique et en Tanzanie (au nord du Mozambique) est un des dix systèmes forestiers les plus importants d'Afrique. L'équipe considère que la sauvegarde des témoins intacts de ces forêts doit être considérée comme une priorité par le Mozambique et les instances internationales concernées.
Parmis les causes de disparition de la forêt, on compte le déboisement pour affecter les sols à l'agriculture, les incendies, l'abbatage non durable de grands arbres. Pour qu'à la suite d'abbatages ou d'incendies de nouveaux arbres puissent pousser, il est indispensable que de nouvelles graines germent. Les animaux ont un rôle essentiel dans le transport de ces graines.
Par ailleurs certains petits animaux, grâce à leur alimentation, permettent l'enrichissement des sols, donc favorisent le développement durable dans la forêt. La disparition de ces acteurs de l'environnement entrainerait un déséquilibre, et à terme, affecterait le développement global de la forêt.

 

Télécharger la fiche en pdf
Télécharger le dossier zippé avec la fiche et les photos