Dossier sur le bonobo

L'importance de la bipédie chez les différentes espèces de grands Primates

« La quadrupédie spécialisée des chimpanzés et des gorilles comme la marche des orangs-outans laissent peu de place à la bipédie. Cependant, des observations récentes incitent à reconsidérer cette question. Les gibbons une fois au sol, ce qui est rare, sont bipèdes. Les orangs-outans, aux mœurs peu terrestres, sont très rarement bipèdes. Les gorilles, aux mœurs très terrestres, sont peu bipèdes, sauf quand ils menacent en frappant la poitrine de leurs poings. Les chimpanzés sont plus éclectiques. Ils sont bipèdes en se déplaçant les pieds sur des grosses branches et en se tenant à l’aide d’un bras saisissant une banche plus élevée. Au sol, ils sont bipèdes lors de déplacements menaçants et pour effectuer des gesticulations intimidantes, ce qui est très fréquent chez les mâles, mais observé aussi chez les femelles. Plus intéressant, ils marchent debout lorsqu’ils transportent des bâtons ou certaines nourritures. Parfois, quand le sol est boueux ou offre un contact désagréable, ils déambulent sur deux jambes. La bipédie fait partie de leur répertoire locomoteur, même si elle intervient dans à peine 5 % de leurs déplacements. Ils ne sont évidemment pas adaptés à la bipédie, mais leur répertoire locomoteur offre cette possibilité.
Connus et observés depuis peu de temps, les bonobos ne cessent de nous surprendre. Plus arboricoles que les autres chimpanzés, ils ont une morphologie plus longiligne (…). Ils sont donc d’excellents acrobates, se suspendent, pratiquent la brachiation (déplacement par alternance des mouvements des bras). Au sol, ils utilisent aussi le « marcher sur les phalanges » et très volontiers la bipédie. Ils se révèlent beaucoup plus bipèdes que tous les autres grands singes connus et, en raison de leur morphologie longiligne qui rappelle celle de l’homme, suscitent des ressemblances étonnantes. Quant à l’homme, il se distingue comme un bipède exclusif qui conserve de belles aptitudes pour la suspension. » [Source]

L'homme n'est pas le seul Hominidé bipède. Le répertoire locomoteur du chimpanzé et celui du bonobo possèdent une certaine part de bipédie. Cependant, l'homme est le seul à avoir une bipédie exclusive.

Tableau comparatif des usages de la bipédie chez les grands singes et l'homme

Passez la souris sur les numéros pour voir les commentaires associés

>

[Pour aller plus loin]
http://acces.ens-lyon.fr/biotic/evolut/homme/html/bipedie.htm
http://acces.ens-lyon.fr/biotic/evolut/homme/html/histevol.htm
F. Druelle et G. Berillon, "Tous bipèdes! Nos cousins les grands singes, Dossier Pour la Science, n°86.